Conclusion du séminaire 2017-18, colloque Barbin

La fin de cette première année de séminaire a été marquée par l’organisation d’un colloque autour du Recueil Barbin (1692) objet exemplaire de l’ensemble de nos questionnements, sous le titre “Une histoire de la poésie par les ouvrages même des poètes”? Le Recueil Barbin. La publication de ses actes est en préparation pour l’automne 2018 dans la revue Les Cahiers du Gadges.

Présentation du colloque

Ce colloque international porte sur un recueil de poésie à la fois exemplaire pour les questions qu’il soulève, et d’une grande influence : le Recueil des plus belles pièces des Poètes français, tant anciens que modernes, avec l’histoire de leur vie, dit Recueil Barbin, paru en 5 volumes en 1692, attribué à Fontenelle. S’ouvrant sur Villon et s’achevant sur Benserade, ce recueil est souvent considéré comme la première véritable anthologie de la poésie française. Trois principaux axes de travail ont été retenus :

– Il s’agit d’une part d’envisager la dimension matérielle et éditoriale de l’entreprise, en resituant l’édition du recueil publié par le libraire-imprimeur Barbin au sein de l’économie des recueils collectifs, florissante durant tout le XVIIe siècle et en considérant les aspects juridiques et marchands de leur publication.

– D’autre part ce recueil comporte des enjeux sociaux, politiques et idéologiques, en tant que discours sur la poésie et son histoire. Que signalent de ce point de vue la sélection des auteurs, des textes, de leurs versions, ainsi que leur organisation dans les différents volumes ? quelle vision de la pratique de la poésie et de ce qu’est un poète promeuvent ces gestes éditoriaux, ainsi que les notices qui les accompagnent ?

– Enfin, l’attribution du recueil à Fontenelle pose deux séries de questions : premièrement, peut-on déceler un lien entre la production philosophiques de Fontenelle et les choix opérés dans le corpus de la poésie française ? deuxièmement l’orientation des textes d’accompagnement laisse-t-elle transparaître le scepticisme que Fontenelle manifestera dans l’exercice de ses fonctions de secrétaire de l’Académie des sciences ? dans cette optique le Recueil Barbin peut-il être considéré comme une étape de l’évolution intellectuelle du philosophe ?

Programme au format fascicule

PROGRAMME

Discutant : Alain Viala (Université d’Oxford)

Jeudi 3 mai 2018

9h15-10h : accueil

Session 1 / La fabrique du recueil (1)

10h-10h45 : Edwige Keller-Rahbé (Université Lumière-Lyon 2, IHRIM) et Miriam Speyer (Université de Caen) : « Les privilèges de librairie des recueils polygraphiques en vers du XVIIe siècle : législation et pratiques éditoriales »

10h45-11h15 : Christophe Schuwey (Université de Fribourg) :« Pratiques éditoriales et commerciales du Recueil Barbin »

11h30-12h : Sophie Audidière (Université de Bourgogne), « Autour de l’attribution à Fontenelle. L’appréhension des productions de l’esprit humain par l’intermédiaire de l’histoire : le Recueil Barbin »

12h10-14h : pause déjeuner

Session 2 / La fabrique du recueil (2)

14h-14h30 : Emmanuelle Mortgat-Longuet (Université Paris-Nanterre) : « De la vie des auteurs à la construction d’une histoire de la poésie française : le Recueil Barbin »

14h30-15h : Maxime Cartron (Université Jean Moulin-Lyon 3, IHRIM) : « Un corps fragmenté ? Hypothèses sur les extraits insérés dans les notices biographiques du Recueil Barbin »

15h15-15h30 : pause café

Session 2 / Parcours (1)

15h30-16h : Jean Vignes (Université Paris-Diderot) : « Deux minores de la Pléiade dans le Recueil Barbin : Baïf et Belleau »

16h10-16h40 : Emmanuel Buron (Université de Rennes) : « “Histoire de la poésie françoise” ou “recueil pour le temps present” ? la poésie du XVIe siècle au filtre du goût classique »

Vendredi 4 mai

9h-9h15 : accueil

Session 3 / Parcours (2)

9h15-9h45 : Michèle Rosellini (IHRIM-ENS de Lyon) : « Les poètes libertins dans le Recueil Barbin : une invisibilisation stratégique ? »

9h45-10h15 : Dimitri Albanese (Université Paris-Sorbonne) : « Des chansons à boire dans le Recueil Barbin : sous-genre de poésie libertine ou adaptation d’une sociabilité des tavernes ? »

10h30-10h45 : pause café

Session 4 / Modélisations (1)

10h45-11h15 : Dinah Ribard (EHESS) : « Le premier poète ouvrier. Le Recueil Barbin et le fait littéraire »

11h15-11h45 : Kim Gladu (Université du Québec à Rimouski) : « L’héritage du Recueil Barbin au XVIIIe siècle »

Session 4 / Modélisations (2)

13h30-14h : Nicholas Dion (Université de Sherbrooke) : « Un recueil des plus belles élégies françaises ? Le Recueil Barbin en regard de l’évolution du genre élégiaque aux XVIIe et XVIIIe s. »

14h-14h30 : Béatrice Brottier (GRIHL) : « La représentation du genre de la poésie d’éloge dans le Recueil Barbin »

14h45-15h30 : Laurence Giavarini (Université de Bourgogne) et Mathilde Bombart (Université Jean Moulin-Lyon 3 – IHRIM) : «Chronologies et catégories de l’histoire du littéraire dans le Recueil Barbin »

15h45-16h : Conclusions par Alain Viala.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.